Restons créatifs. Exigeons l'impossible!

Partant du constat que chaque entreprise face au défit du numérique a des besoins différents, Valérie & Lionel ont pensé CG-NümeriK tel un voilier capable d'ajuster sa portance au vent.

TPE ou Grande Entreprise, nous modulons la taille de nos équipes et les moyens utilisés, en adaptant nos budgets.

Suivez-nous

CG-NümeriK

Être maître de son site internet !

… Ou comment sortir de la dépendance numérique !

Ami(e)s chefs d’entreprise, si je vous demande aujourd’hui si:

  • vous savez chez qui votre site inter­net est héber­gé
  • vous savez où votre nom de domaine est enre­gis­tré
  • vous connais­sez les liens et les iden­ti­fiants pour accé­der à ces deux espaces pré­cé­dents
  • vous connais­sez vos iden­ti­fiants pour gérer votre site inter­net
  • vous pou­vez accé­der tout de suite à Google My Busi­ness, Google Ana­ly­tics et votre compte Google Ads
  • vous connais­sez vos mots de passe de vos réseaux sociaux

ET SI

  • vous me dites « non » à l’une de ces ques­tions
  • vous me dites « c’est pas moi qui m’en occupe, faut deman­der à l’entreprise qui gère »
  • vous com­men­cez à fouiller dans vos papiers en disant « je dois avoir mis ça quelque part »
  • pire encore, vous attra­pez le post-it à coté de votre écran en me disant « voi­là c’est là ! »

ALORS, vous avez un GRAVE problème !!!!

Aujourd’hui, il est impen­sable qu’un(e) chef d’entreprise ne soit pas en mesure d’a­voir la main sur tout ces points. Il/Elle doit être en capa­ci­té de dire « j’arrête de tra­vailler avec telle entre­prise sur tel sujet numé­rique, et je veux le confier à telle autre entre­prise » sans dépendre de per­sonne.

Ces deux der­nières années nous avons ren­con­tré des dirigeant(e)s de TPE / PME qui se sont retrouvé(e)s dans des situa­tions dra­ma­tiques pou­vant mettre en péril le deve­nir de l’entreprise, ou à mini­ma, empê­cher leur déve­lop­pe­ment.

Dans les cas les plus extrêmes nous avons vu des entreprises qui ne pouvaient ni gérer, ni faire gérer leur site internet car:

  • Elles se sont fait escro­quer (c’est le pire) et « l’agence » (notez la pré­sence des guille­mets) qui gérait tout pour eux en « contrat séré­ni­té » était pro­prié­taire du nom de domaine, de l’hébergement, du site, du conte­nu édi­to­rial (écrit en tout petit au bout du contrat)… Abso­lu­ment illé­gal, mais ima­gi­nez la perte de temps, d’énergie et d’argent pour faire valoir son bon droit ?
  • Leur web­mas­ter a ces­sé son acti­vi­té et est par­ti à l’étranger. Aucun code d’accès n’a été trans­mis, l’adresse mail de réfé­rence pour récu­pé­rer les mots de passe a été sup­pri­mée.
  • Le web­mas­ter est décé­dé: véri­dique, nous avons ren­con­tré une entre­prise qui tra­vaillait avec le même web­mas­ter depuis 10 ans: il gérait tout tout seul, et le client s’est tota­le­ment déchar­gée sur lui. Il a eu un acci­dent de voi­ture en ren­trant chez lui. Dra­ma­tique évi­dem­ment pour lui et ses proches, et évi­dem­ment le drame humain se place bien plus haut que le drame d’une entre­prise. Néan­moins l’effet col­la­té­ral n’avait pas lieu d’être.
  • Enfin le cas typique: le web­mas­ter est un ami… et on s’est brouillé avec !

Tous ces cas ont une conséquence immédiate:

un arrêt de l’exploitation du site internet et donc l’arrêt du développement de l’entreprise, via les outils numériques.

Imaginez que vous achetiez un commerce.

  • Vous venez de payer votre local au pro­prié­taire , alors il vous dit « ok, le local est à vous, mais je garde les clefs, c’est moi qui viens vous ouvrir le matin, comme ça vous n’a­vez pas à y pen­ser ni à vous inquié­ter si vous les per­dez » 
  • Votre entre­prise qui ins­talle le logi­ciel de caisse vous dit «  ok, voi­là, ça marche comme ça, mais ne vous inquié­tez pas, c’est moi qui viens vous déver­rouiller la caisse tous les matins et vali­der les tran­sac­tions du TPE à votre banque » 

On est d’accord, vous vous diriez immé­dia­te­ment qu’on vous prend pour un jam­bon !? 

Le rap­port aux outils numé­riques est exac­te­ment le même:

  • Votre nom de domaine, c’est votre fond de com­merce.
  • Votre site inter­net, c’est votre sys­tème d’encaissement. 

Si vous délé­guez ces sujets, c’est exac­te­ment comme si vous délé­guiez la ges­tion de votre com­merce et l’exploitation de votre sys­tème de paie­ment: vous devez à n’importe quel moment pou­voir reprendre la main des­sus. 

Donc ami(e)s entre­pre­neurs de tous bords, nous sommes en 2020, et votre pre­mière réso­lu­tion sera:

FAIRE VOTRE AUDIT INTERNE SUR LA GESTION DE VOS ACCES A VOS OUTILS NUMERIQUES !!!